Les jeunes, première victimes économiques du Covid-19

alone-2666433_1920
0

Selon  l’Organisation internationale du travail (OIT) : un jeune sur six a perdu son emploi et ceux qui ont conservé leur poste ont vu leur temps de travail baisser d’environ 23 %. “

 Un triste record depuis 1996. Pendant le confinement, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de plus d’un million – 843 000 pour le seul mois d’avril.  Premières victimes, les jeunes, qui subissent de plein fouet l’impact économique de la pandémie   + 29% de jeunes de moins de 25 ans entre mars et avril se sont inscrits comme demandeurs d’emploi selon les chiffres publiés par l’Organisation internationale du travail : « Un jeune sur six a perdu son emploi depuis le début de l’épidémie et ceux qui ont conservé leur poste ont vu leur temps de travail baisser d’environ 23 %. ”

Selon le directeur général de l’OIT, Guy Ryder, : les jeunes sont touchés de manière “disproportionnée” par la crise, en raison des perturbations dans le marché du travail et dans les domaines éducatifs et de la formation.

“La crise économique due au Covid-19 frappe les jeunes – en particulier les femmes – plus durement et plus rapidement que les autres groupes de population”, a pointé Guy Ryde De plus, environ la moitié des jeunes étudiants font état d’un “retard probable” dans la réalisation complète de leurs études, tandis que 10% d’entre eux s’attendent à ne pas être en mesure de les terminer.

Les perspectives pour le deuxième trimestre sont, quant à elles, “désastreuses”. Ainsi, les heures travaillées devraient baisser d’environ 10,7% (ce qui équivaut à 305 millions d’emplois à plein temps). Nous sommes donc encore loin d’être au bout de nos peines.